Mensonges et réseaux sociaux.

Hier, alors que je vivais un événement plutôt difficile à la maison, je postais un statut sur le compte facebook lié à mon blog, exprimant mon désespoir, mon total désarroi face à une situation qui de toute évidence me dépassait quelque peu.

Alors incapable de m’exprimer sur le sujet, à chaud, j’ai décidé d’aller me coucher tôt et d’en parler « plus tard ».

Ce matin, en allumant facebook, je décide de m’expliquer. Non pour raconter ma vie, mais plutôt, soyons honnêtes, pour tenter de trouver une aide, des conseils, quelques solutions . » Sur les presque mille personnes qui me suivent, y aura bien un vieux sage pour m’aider », m’étais-je dis.

HA HA! la blagounette!

Ma fille, en pleine crise d’adolescence, me ment beaucoup ces derniers temps, sur tout et n’importe quoi mais le pompon a été de découvrir pour la 3ème fois consécutive, qu’elle planquait un téléphone dans sa chambre (dont elle ne sort presque plus depuis des semaines, je comprends mieux pourquoi, surfer, ça prend su temps…) alors qu’elle avait interdiction formelle de s’en servir de nouveau. Je passe les détails car effectivement, mieux vaut garder quelques petits trucs pour soi, j’en conviens.

Bref, l’eau coule sous les ponts, je lui faisais de nouveau confiance et BAAAAAM, la dégringolade hier quand elle me dit encore les yeux dans les yeux que non, elle n’a pas de téléphone alors que son petit frère venait de me dire qu’elle se prenait souvent en photo avec un téléphone blanc et que 10 minutes plus tard à peine, j’en trouve un dans sa chambre.

Avec la panoplie hein. Snapchat, Musicaly ET instagram. OUI OUI OUIIIIII!!! (elle était interdite de téléphone justement parce qu’elle savait pas gérer internet, elle trop naïve, internet trop dangereux du coup).

Mon monde s’est écroulé, ça peut paraître con, excessif, mais mon cœur s’est fendu en 2 parce que je ne conçois absolument aucune relation importante sans qu’elle soit basée sur la CONFIANCE!!!! Et voir ma fille, la chair de ma chair, dont je suis si proche, me soutenir quelque chose de tout son cœur, les yeux dans les yeux, avec un aplomb de fou et prendre conscience, quelques secondes plus tard, que tout ça, c’était rien qu’un mensonge, ça me brise le coeur.

J’me prenais des tartes moi petite, mais JAMAIS je n’ai menti à ma mère, même quand je savais que j’allais m’en prendre une. Et moi, qui ne lève jamais la main sur elle, j’ai droit à un florilège de mensonges plus gros les uns que les autres. Il est où l’intérêt du mensonge puisqu’elle ne « risque  » rien à me dire la vérité. Ça m’échappe.

Hier, après avoir découvert la supercherie, je me suis effondrée, pour de vrai, je paniquais parce que je n’arrivais pas à m’arrêter de pleurer et que les parents des enfats que je garde n’allaient pas tarder a arriver. C’est quelque chose d’important qui a été touché, c’est une valeur primordiale pour moi, de ne pas mentir. Alors non, elle a fait de mal à personne, oui, tous les ados mentent tôt ou tard, les adultes aussi, parfois. Mais j’ai un mal de chien a accepter que mon bébé, que ma petite fille, me mente, à moi.

Ce matin, en me levant, je trouve un dessin. Un dessin sur lequel nous sommes déssinés Doubi, le gros chat et moi en couleurs avec marqué « famille » au dessus de nos têtes et Ma Loupiotte déssinée au crayon a papier, barrée de 2 traits avec marqué « mytho, l’intrus de la famille ».

Parce que oui, hier, j’ai quand même gueulé hein (entre 1000 sanglots).

Depuis qu’elle est petite, chaque fois qu’on s’engueule, elle fait un dessin larmoyant parce qu’elle sait très bien que ça m’émeut et surtout que ça me fait paniquer. » Oh mon Dieu! ma fille va mal, vite, passons l’éponge!!! » Oui, c’était un peu moi, mais c’était moi avant que je comprenne que c’était une sorte de manipulation… Parce que oui, passé un certain âge, les enfants savent très bien vous manipuler et taper là où ça vous pique le plus. Gagné, bingo!

Ce matin, je vois ça et je partage ce dessin, ce qui certes, n’était pas la plus lumineuse des idées, mais j’ai une communauté si bienveillante, de si bons conseils, que sur le moment je ne m’attendais pas à recevoir le genre de truc qui allait suivre.

Oui parce qu’ à la vue de ce dessin, j’ai eu droit, en gros, à un « mais au lieu de jouer les capricieuses, occupes toi de ta fille, elle va mal, je bosse dans la psychologie et bla et bla et bla, elle est pas coloriée  sur le dessin, y a un mur entre vous, arrête de de lamenter et va lui parler, sauve là avant qu’il ne soit trop tard, elle va se suicider », EN GROS.

Oui, elle va certainement passer à l’acte car on s’est engueulées et que genre ça arrive 2 fois par an, elle va mettre fin à ses jours parce que je suis une vilaine maman qui pleure comme une merde parce que sa fille lui a menti à propos d’un téléphone. Vraiment? Et tu vois tout ça dans un dessin? (Tu peux aussi voir les numéros gagnants du loto ou bien??)

C’est là tout le problème des réseaux sociaux et je sais que c’est légitime ce type de commentaire quand tu t’exposes, mais merde quoi.

J’aurais jamais posté ce dessin si j’y avais décelé un quelconque message d’appel au secours, non. Ma fille fait tout le temps ça pour que je passe l’éponge le plus rapidement possible, c’est tout. Je la réintègre sur le dessin, je la réintègre dans la vraie vie, c’est pas compliqué et je suis pas psy, je suis sa mère! Je la connais. Elle me ment, je bite rien quand elle ment mais je la connais, je le répète, c’est ma fille.

Et aussi, on m’a dit (toujours la même) « crois tu qu’elle serait contente que tu étales ça ici », que j’en parle ici ou ailleurs, personne ne la connait! personne ne nous connaît, je ne mets pas de photos d’elle et le principe de mon blog étant de parler de tout, je vois pas où est le problème? Je ne lui porte pas atteinte, j’échange, j’essais de me servir des outils qui sont à ma disposition, des expériences de chacun aussi pour trouver des solutions. Aussi, je ne me permets jamais de dire aux gens si ça les dérange pas trop de parler des problèmes de gastro, de dyslexie, de publier des photos de leurs enfants sur les réseaux sociaux ou autre,parce que je m’en fou, chacun est libre de poster ce qu’il veut à partir du moment où c’est son choix, non? Pourquoi ce serait un problème que moi, j’aborde un soucis lié à l’adolescence, à ma fille en l’occurence ou à l’humain de façon générale?

Bref. J’étais venue chercher du réconfort et je me suis retrouvée avec une analyse de psychologie de comptoir, de quelqu’un qui s’est permis de me juger sans me connaître, d’analyser un dessin sans savoir que l’enfant en question faisait ça après chaque conflit depuis toujours et que c’est sa façon de me demander de lui pardonner vite.

Je suis désolée pour cet article qui part dans tous les sens, je ne vais même pas me relire parce que j’m’en fou de faire des fautes, de passer d’un état à un autre, je ne suis pas parfaite et je ne le serai jamais mais cette petite parenthèse bien sympathique m’a rappelé à quel point j’étais pas faite pour avoir un compte facebook lié à mon blog car trop impulsive, j’ai une fâcheuse tendance a raconter les choses trop facilement quand tout est encore trop chaud.IMG_6263.JPG. Je garde uniquement la page, le blog et insta, je réfléchis toujours avant de poster sur ceux là, ça m’évitera ce genre de désagrément!

Bisous. A.

 

 

 

 

Publicités

7 commentaires sur « Mensonges et réseaux sociaux. »

  1. Aurelie, y’aura toujours des gens qui savent tout, des paroles maladroites, des gros connards. Mais cette spontanéité c’est toi. Et c’est comme ça qu’on t’aime. Tu as toujours ou du moins souvent partagé tes soucis (OK sûrement pas tous, pas tout le temps) et tu nous touches, nous émeut, tout comme lorsque tu nous parles de ton bonheur.
    Pour ce poste pourri combien en as tu eu de bienveillants ? Ce sont ceux là qui comptent.
    Le reste : tu t’en bats les ovaires !!! 😊

    J'aime

  2. Bonjour Aurélie,
    Ton post, ce matin m’a désarmé tellement j’ai ressenti ta peine.
    Des personnes pour critiquer y en aura toujours malheureusement mais est-ce elles les meilleures mères, vraiment j’en doute. Elles feraient mieux de balayer devant leur porte avant de critiquer ouvertement.
    Ne te laisse pas toucher par ce genre de propos.
    En ce qui concerne ton problème avec ta fille j’espère que tu trouveras les clés pour qu’elle comprenne que tu ne veux que son bien.
    Je te souhaite bon courage, car je ne sais même pas comment je pourrais réagir à ce genre de comportement.

    J'aime

  3. Ta fille aime tellement sa maman qu’elle veut encore faire comme elle, elle est toi, tu es elle, et elle ment car elle ne veut surtout pas te décevoir. Parce que comme toi elle a un cœur grand comme ça et elle n’est pas fière de mentir à sa maman, d’ou Le dessin et la mytho qui lui a fait mal parce que c’est tellement pas vous. Pas de manipulation dans ce dessin mais de la communication. Et tellement d’amour. La question c’est : comment elle eu ce tel ?

    J'aime

  4. Bon courage ! L’adolescence est une dure période 😦
    Dans la vie, il y aura toujours quelqu’un pour te juger , fais ce qu’il te semble le mieux et au mieux

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s