Je suis Assistante maternelle et parfois j’ai l’impression de ne pas être considérée.

Avant de devenir assistante maternelle, j’étais secrétaire médicale, d’abord dans un laboratoire d’analyses, ensuite dans une clinique, au service d’aide à la procréation médicale assistée. Mon job consistait à préparer des salles de fécondations in vitro, remplir les dossiers, vérifier que toutes les démarches administratives ET les examens médicaux étaient à jour, expliquer aux patients comment ça allait se passer. J’étais aussi la nana en blouse blanche, lunettes sur le nez, qui distribuait des pots d’analyses de pipi, de caca ou de crachat et divers autres joyeusetés à des messieurs, magasines coquins sous le bras, guettant minute par minute que leurs portes s’ouvrent afin qu’ils me déposent sur le comptoir leurs petits pots de semences.

J’adorais mon job, déjà parce que je voyais pleins de monde, ça permettait à mon côté pipelette de s’épanouir, aussi parce que je me sentais utile. Terriblement. Mais j’avais une petite fille, que j’avais l’impression de ne pas voir suffisamment. J’avais des horaires super contraignants.

Alors que j’attendais mon deuxième enfant, j’ai décidé de tout arrêter et de passer mon agrément pour devenir assistante maternelle. J’ai non seulement toujours été un aimant à gosses, mais j’ai aussi toujours aimé leur compagnie. Je les trouve drôles, infiniment, je les trouve authentiques, sans filtres et terriblement attachants.

Ce job, cette perspective, me permettrait d’être auprès de mes enfants, de ne rater aucun coucher, aucun réveil, aucun goûter, aucun bobo. C’était ça, pour moi, le grand luxe.

J’ai fait tout ce que je devais faire, démarches administratives, formations, aménagements de ma maison. J’ai obtenu mon agrément et c’était parti!

Lorsque j’ai commencé, autour de moi, les gens me disaient souvent « holala moi je pourrais pas… c’est trop d’énergie un enfant! ». Avec l’expérience, aujourd’hui, je peux affirmer que le plus difficile a gérer, ce ne sont pas les enfants. Non, ce sont les parents!

Et plus tu es sympa, souple, plus ils te bouffent. Et jusqu’à la moelle, sinon, c’est pas drôle.

Il faut savoir qu’en tant qu’assistante maternelle (libérale j’entends), on te dit que tu n’es pas « isolée », qu’il existe des lieux comme le relais des assistantes maternelles, dans lesquels tu peux te réunir entre assistantes maternelles etc, avoir un semblant de « vie sociale », mais bon, le R.A.M, tu ne peux pas y aller tous les jours. Chez nous, les ateliers sont restreint à 2 par mois par exemple. Aussi, si tu rencontres un problème, avec un enfant ou un parent, tu te dois de ne pas en parler, à personne d’autre que la PMI ou ta puéricultrice de référence. Secret professionnel tout ça. Ce qui est compréhensible entendons nous bien, personne n’a a savoir si untel ou untel semble mal nourri ou  arrive en permanence les fesses souillées.

Le truc, c’est que voilà, au quotidien, t’es seule. Avec les problèmes que tu rencontres je veux dire. Parce que pour en parler à ta puéricultrice, il faut tout de même que tu aies de bonnes raisons, tu ne vas pas l’appeler juste pour te plaindre que Simone arrive toujours en retard ou que Bernardino arrive toujours avec du caca pleins le dos et que bon, comme en plus il arrive toujours juste avant les départs pour l’école, tu arrives toi, toujours en retard à l’école pour lui avoir nettoyé son caca, avant de partir. Non. Ce serait trop bête de la déranger pour ça. Sachant qu’en plus, ici, pour avoir ta puériclutrice au téléphone, il faut faire 300 numéros, qu’elle soit disponible et pour obtenir un rendez vous, ça peut prendre des jours et des jours. Bref, si c’est « urgent », t’es dans le caca. (Encore!)

Mais tu peux pas non plus parler de ces trucs tout bêtes à des collègues pour savoir comment elles gèreraient le truc, elles, à ta place, puisque secret professionnel quoi… again and again! (Bon, moi j’ai quand même un groupe de collègues qui sont devenues des copines et on échange souvent entre nous! coucou Jenny, Virginie et Sylvie <3)

Du coup t’es là, tu rumines, t’essayes tant bien que mal de faire passer des messages à des parents qui portent des boules quies en permanence quand tu ouvres la bouches. Et ça finit par te soûler… mais genre vraiment.

En matière de perles de parents, je pourrais écrire un livre, mais je peux pas à cause du secret professionnel toussa…! lol! Entre celle qui voulait organiser une réunion avec les autres parents pour tenter de nous imposer à tous, ses congés à elle, entre celle qui un jour m’a déposé son enfant en couche/chaussettes un matin d’hiver à 7h du mat parce qu’il n’avait pas voulu s’habiller, celui qui avait oublié d’acheter des petits pots à son enfant et qui du coup me l’avait déposé en me signifiant que l’enfant n’avait ni mangé la veille au soir ni le matin au petit dej’ parce qu’il avait oublié d’aller faire les courses, celle qui m’a laissé son enfant, qui pleurait du matin au soir , et qui s’est dit au bout de 5 mois d’enfer que peut être l’enfant pleurait parce qu’il voulait sa tétine et son doudou (qu’on ne m’avait jamais donné et dont on ne m’avait jamais parlé jusque là), celle qui donnait des purées « 6 mois » à son fils de 2 ans sans me le dire et lui qui vomissait tout le temps quand moi je préparais des trucs « de son âge » avec des petits morceaux, celle qui du jour au lendemain avait décidé que sa fille était propre et ne porterait plus de couches et celle-ci qui a passé sa journée a faire pipi sur les tapis, le parquet, dans ses vêtements et dans le lit, si bien qu’au bout de 4 heures de garde, je n’avais plus de vêtements de rechange, celle qui doit arriver à 9h mais qui finalement, arrive quand elle veut sans prévenir. Celle qui doit arriver à 7h mais qui arrive parfois à 6h30 parce que tu comprends, ça roulait bien sur la route. (moi je suis en pyjama mais tranquille, on s’en fou!), celle qui a mis 3 mois avant d’emmener son enfant consulter parce que TOUS LES SOIRS, je lui disais « je crois qu’il a mal aux fesses, il pleure non stop », allez voir quelqu’un où je pourrais plus l’accueillir et qui est revenue en me disant que oui, la constipation avait provoqué une fissure anale (quand je disais qu’il avait mal aux fesses BORDEL!!!).

Des « anecdotes » j’en ai encore un sac entier mais je vais m’arrêter là. Voilà, là où je veux en venir, c’est que oui, chaque parent a des failles, personne n’est parfait, on fait tous de la merde à un moment donné, je ne blâme et je ne juge personne. Mais derrière toutes ces anecdotes, il y a des enfants, certes mais il y a moi, aussi. Et je suis épuisée! Je suis épuisée de contenir mes réflexions vis à vis des parents, mes colères aussi parfois, parce que même si je suis un bloc de bienveillance, quand la limite est atteinte, je suis comme tout le monde, je craque. (Je pleure, beaucoup trop souvent, je fais des sciatiques, des migraines, c’est génial!)

Je suis assistante maternelle, je ne suis pas un robot, je ne suis qu’un être humain. Je suis formée pour accompagner  les enfants dans leur évolution, pour les aider à grandir, à devenir autonome, pour faire des activités avec eux et les aider à s’épanouir au sein de mon foyer.

Ce n’est pas parce que je suis assistante maternelle, que de garder des enfants est mon métier, que je supporte plus qu’une autre personne qu’un enfant pleure en permanence ou que je suis capable de supporter plus que quelqu’un d’autre, qu’un parent se tape littéralement des signaux d’alarme que je tire!

Et mon Dieu ce que je suis fatiguée d’avoir l’impression de ne pas avoir le droit de me plaindre,ou de parler de mon taf, de mon quotidien au risque de ne pas paraître « pro » parce que j’ose parler et dire que non, parfois ça ne va pas et oui, parfois, ce boulot, c’est pas de la tarte! souvent même!

J’aime mon métier,de toutes mes forces. J’aime les enfants, évidemment. J’ai investis dans du bon matériel de puériculture chez moi, pour eux, j’ai remplacé tous les lits parapluies, pour des lits pliants en bois, avec de vrais matelas, pour leur confort. On a acheté une maison, avec un endroit « exprès » pour mon job! une vraie petite garderie avec tapis de jeux, parcours de motricité, toboggan, tunnel, on a même un petit poste pour écouter des comptines!

J’essaie de faire mon métier du mieux que je peux.

Mais je suis fatiguée de ne pas être entendue par les parents quand je rencontre un problème, ou bien qu’ils se mettent à faire quelque chose quand moi je suis vraiment vraiment à bout. S’ils agissaient tout de suite, l’enfant irait mieux plus vite et de  ce fait, moi aussi.

Et je suis fatiguée aussi de toutes ces restrictions auxquelles nous sommes soumis (oui il y a des assistants maternels aussi :-)). De ne pas pouvoir « parler », d’être réduite au silence sous peine de passer pour une Neu-neu qui soit n’aime pas son métier, soit le gère comme un manche, soit manque de professionnalisme. J’aime mon métier, je le gère comme je peux et avec toute l’humanité dont je suis capable. Mais arrive un moment, je suis qu’un humain hein.

Je ne sais pas si par le biais de ce billet, je réussirai à faire passer le message que je souhaitais faire passer.

Avec ce billet, je voulais dire, aux autres assistant(e)s maternel(le)s et assistants  que se sentir dépassé(e)s parfois,par certains comportements de parents ou d’enfants, c’est normal et ça arrive. Cela ne fait pas de vous de mauvais(es) assistant(e)s maternel(le)s, ça fait de vous des êtres humains. Pas de moins bons professionnels que les autres. Je rêve d’un groupe où toutes les assistantes maternelles et assistants maternels pourraient échanger sur leur quotidien avec les enfants et les parents, librement, sans se faire juger. Je rêve de ce « lieu » d’échange, qui pourrait en soulager plus d’un!!! Sans jugement, un lieu dans lequel juste on s’écouterait, se donnerait des petits tuyaux etc…

Profitez de ce petit billet pour laisser vos anecdotes d’assistante maternelle ou de parent!! Dédramatisons ensemble 😉

L’union fait la force, non? ❤

A.

Publicités

114 commentaires sur « Je suis Assistante maternelle et parfois j’ai l’impression de ne pas être considérée. »

  1. Je me retrouve tellement dans ce qui est écris. On ne fait pas un métier facile, et peu de personnes s’en rendent vraiment compte.
    Une anecdote? Bah j’ai eu aussi droit au petit constipé, et de dire aux parents qu’il fallait l’emmener chez le médecin car il devait avoir sacrément mal. Bingo j’avais bon.
    La fois ou, periode de gastro, ils me l’ont amené sans rien dire et je me suis retrouvée avec des fuites partout, sur le tapis de jeu, avec les jouets. Et au final ils ne pouvaient pas venir le chercher parce que « je peux pas me libérer comme ça vous savez », etc etc…

    J'aime

    1. Ha j’ai eu ça aussi! Un petit qui vomit une fois les parents parti, j’envoie un message pour savoir comment s’est passée la nuit, « oh il a un peu craché cette nuit »… non non , il crache pas, il vomit et on appelle ça la gastro hein! 😉

      J'aime

      1. J’ai déjà aussi, ou alors la petite n’a la diarrhée que chez moi et quand tu le dit aux parents ils te soutiennent que chez eux elle va à la selle normalement. ….

        J'aime

      2. Anecdote :j’ai un parent qui est arrivé un matin ( pas de couches dans le sac à langer ) alors que j’avais mis un mot dans le cahier de liaison .et me dit ah oui j’ai pas eu le temps et donc allez en acheter au supermarché du coin je vous rembourse euh non vous y alliez vous même . Réponse :ben vous vous débrouillez j’ai pas le temps mettez lui une couche d’un autre (qui je précise a18 mois de différence ) grrr ou encore un parent qui est entre chez moi pendant que j’étais parti à l’école et m’attendrit dans mon canapé …

        J'aime

    2. Bravo….c’est tout ca etre assistante maternelle…
      Et oui! Mais a part nous qui exercons cette profession.
      Le monde qui nous entours pense simplement:
      Tu a de la chance tu est chez toi tu fais ce que tu veux…
      Sans oublier toutes les restrictions et les contraintes que nous imposent les PMI…et combien on se mine quand la puericultrice passe…tellement on redoute de ce qu’elle va bien pouvoir encore trouver pour que l’on soit encore plus dans le doute de « est que je fais bien mon job »?
      Voila ce qu’est ce metier difficile et ingrat….il faut le faire si on a l’AMOUR des enfants sinon passez votre chemin…

      J'aime

    3. C’est « formidable » le nombre d’assmats qui ont signaler une constipation douloureuse et qu’on n’a pas écoutées… jusqu’à l’hospitalisation pour occlusion intestinale, de mon côté… Enfin, on ne changera pas le monde, hein.
      En tout cas, super billet, j’adore et je pense qu’on s’y retrouve toutes.

      J'aime

  2. Bonjour, je ne suis pas assistante maternelle mais j’ai travaillé avec des enfants il y a quelques années et aujourd’hui je sais que si je n’ai pas continué dans cette voie professionnelle c’est en grande parti à cause du comportement des parents …
    aujourd’hui enceinte de bébé 1 et travaillant dans les ressources humaines j’espère vraiment ne pas devenir ce genre de parents et surtout ce genre d’employeur pour la personne si prendra soin de ma puce quand je ne pourrais pas être au près d’elle .

    Très belle journée ! Olenka

    J'aime

    1. J’ai beaucoup de chance tout de même de compter parmis mes employeurs, des gens fabuleux;-) mais il est vrai qu’il suffit d’un parent « pénible » pour que notre quotidien en soit bien bien affecté et c’est dommage! Félicitations pour bébé 1! J’espère qu’il aura une chouette nounou!

      Aimé par 1 personne

  3. Bonjour,
    Et merci pour ce billet !! L’anecdote de la réunion entre parents m’a faite sourire !
    J’estime qu’en bossant de 6h30 à 19h30, on a le droit de prendre quelques jours de vacances ! ^_^ (pour notre bien-être ET celui des enfants)
    Je parle de mon cas personnel, je bosse avec des parents formidables, compréhensifs même si j’ai une ou 2 mamans qui sont un peu « planète » !
    Lorsque nous avons passé les entretiens, je leurs explique dès le départ comment je fonctionne comme ça, pas de surprises… de même pour mes vacances, j’anticipe d’une année sur l’autre les RDV (gynéco, ophtalmo, etc…) et prends mes 5 semaines (si c’est plus de toute façon, elles seront sans solde !) donc de ce côté là, pas de souci.
    C’est sûr que c’est pas facile tous les jours mais bon, »on est à la maison » (HA HA HA) donc aucunement le droit de se plaindre !
    Bref, tout ça pour dire que notre métier est formidable et que les enfants ne nous le rendent bien -EUX- !!
    Plein de courage et d’indes positives pour la suite !
    Excellente journée 😉

    J'aime

      1. Bien venue au cleube les filles y a quelques mois j ai fait un arrêt d un mois le travail plus le perso le medecin a apeller sa une astenie.
        Depuis sa fait des haut et bas non stop🤗🤗 financierement pas le choix.
        Biz a toutes et courage😉😉

        J'aime

    1. Bonjour
      Moi étant parent et ayant embauchée une assistante maternelle je me dois respectueuses envers elle … je me retrouve dans votre histoire car je suis responsable d’un périscolaire et fréquente beaucoup les parents qui ne sont pas respectueux envers moi également mais pour ma part je peux mettre un averstissement sous peine de ne plus accueillir l’enfant
      Je vous souhaite bon courage et j’espere que ce coup de gueule sera entendu.

      J'aime

  4. Bonjour,
    Je me reconnaît tellement dans ce que vous avez écrit, que ça me rend vraiment triste, c’est vrai que bien souvent, pas toujours encore heureux, nous sommes traité sans respect, malgré de nombreux efforts de notre part il n’y en pas du côté des employeurs et c’est ce qui fait toute la difficulté de notre métier, moi malheureusement, je ne pense pas continuer, je suis à bout épuisée moralement et physiquement, j’aime les enfants que je garde mais aujourd’hui ça ne suffit plus, je suis asphyxiée et user.
    Bonne continuation.

    J'aime

    1. Je suis peinée de lire vos mots (maux), je trouve terrible de devoir se résigner à arrêter un métier qu’on aime, juste parce qu’on se sent inconsidérée en permanence. Il y a des gens qui savent s’affirmer et être fermes plus que d’autres, pour qui imposer ses règles est plus facile de ce fait. Mais pour les gens trop gentils, trop arrangeants, trop souples, c’est la dégringolade assurée et c’est DOMMAGE… moi je vais continuer mais je vais surtout apprendre à être plus fermé et moins soupe au lait… j’aime infiniment les enfants et mon métier mais il est hors de question qu’il m’use psychologiquement plus longtemps 😉 bon courage à vous!

      J'aime

  5. Je me reconnais bien dans votre post.
    Mais vous avez oublier de parler aussi des parents qui oublis de vous payer à la fin du mois. « Ho pardon j’avais oublié  » ha ha ha tout les mois je suis obliger de demander à être payer alors on oublis de payer mais jamais de déposer l’enfant le matin ou de demander de le garder plus longtemps le soir parce que Madame ou Monsieur doit encore travailler . Cette humiliation je l’a subie tout les mois. Je me demande comment eux reagiraient si ils devaient demander eux même leur salaire tout les mois à leur patron.
    Et tout ça sans compter les frais bancaire que je subi à cause de tout ces oh désolé j’ai oublier. Car comme tout le monde j’ai des prélèvements et quand le 10 du mois votre compte est vide et bien Bingo tu paye des agio resultat tout les mois je perds une journee de travaille pour paye ses agios cool non et sachant que je n’impose pas les jours de paye je demande aux parents la date qui leur convient le mieux en fonction de leur paye et je m’organise en fonction.
    Voilà c’est dit.
    Ça fait du bien

    J'aime

    1. J’ai eu aussi ce cas de figure, malheureusement! Mais c’est résolu aujourd’hui car je stipule sur mes contrats que je dois être payée avant le 5 😉 bon, c’est pas pour autant que ça ne s’est jamais reproduit mais bon!😂 allez! Courage!😘

      J'aime

      1. Je vous rassure moi aussi je leur demande d’être payée avant le 5 du mois mais je ne suis pas leur priorité il y a toujours une bonne excuse pour leur retard mais le résultat c’est que j’ai l’impression de n’être qu’ une sous m….enfin quoi je ne suis qu’une simple nounou hein je bosse chez moi même si je fais 55 heures par semaine sans pause café ou pause déjeuner j’ai de la chance .
        Heureusement que malgré tout ça j’ai des petits bouts merveilleux qui me le rendent bien.

        J'aime

    2. Bonjour,je suis une ancienne assistante maternelle et j ai dû arrêter ce métier en partie à cause des retards de paiement et des chèques sans provisions… la banque ne me faisait plus de cadeau en refusant med prélèvements,blocage carte,… et moi je nourris mes enfants comment ?😢😡
      Et puis les parents qui ne respectent quasi jamais les horaires donc chamboulent tes journées organisées et t obligent à annuler tes rdv médicaux pris à l avance car tu ne dois pas avoir de vie privée après le boulot et que eux décident d aller faire les courses ou se ballader ou oups je me suis endormie(alors que je ne bossais pas aujourd’hui).
      Et du coup séparation temporaire du couple car un «rien» mettait du coup le feu aux poudres.
      Bon courage à vous toutes

      J'aime

      1. Bonjour vous oubliez aussi ce qui rentrent et qui font comme chez eux ,ouvrent le frigo pour mettre le repas de leur enfant , se lavent les mains dans votre cuisine ,traverse toute votre maison pour accompagner leur enfant qui a envie de faire pipi au moment de partir ,ou encore ceux qui ne partent Jamais .sui restent pendant 1/2h et attendent limite qu’on leur propose un café ,ceux qui vont embrasser leur enfant qui joue sur le tapis d’éveil avec les chaussures toutes degueulasses..,.et ils y

        J'aime

    3. Bonjour je suis assistante maternelle depuis 14 ans je me reconnais aussi dans tout ce que vous dites j’ai eu le souci des parents qui amener leurs enfants salle pas habillée pas coiffée j’ai eu les parents qui oublié de me payer j’ai eu les parents qui ne respectez pas les horaires d’arrivée et de départ . Les parents qui se mettent un voile devant les yeux quand on leur dit que ce n’est pas normal que les enfants vomisse tous les jours le repas . D’autres qui ne dorment pas dans leur chambre faciliter d’être dans la salle à manger avec les parents ou bien le soir dorment dans la chambre des parents à 2 ans .
      J’arrive à gérer les enfants mais par contre les parents dur dur heureusement de temps en temps j’en ai des biens mais cela reste rare . je n’ai que 44 ans et ne pense pas finir dans ce métier dommage car les enfants sont adorables parfois difficile mais j’arrive à les gérer. Cela fait du bien de voir que d’autres assistantes maternelles ont les mêmes problèmes je commençais à penser que cela venait 2 mois heureusement je vois que ce n’est pas le cas

      J'aime

  6. Ah là là, en vous lisant j’ai eu l’impression d’avoir écrit l’article !!!! C’est très difficile de se faire entendre par les parents, je confirme, au bout de 15 ans de métier je pourrai écrire un livre aussi, et c’est bien vrai, nous ne sommes que des êtres humains mais ce que je ne supporte pas c’est quand un parent me dit que j’ai du mal à gérer que c’est dur alors que je suis habituée à un accueil de 4 enfants et que cette année je n’en ai que 3 !!! Ce n’est pas le nombre qui importe mais plutôt que l’enfant n’ai pas son doudou, où n’ai pas de rythme !!! Ah oui c’est quoi un rythme ??? Des horaires ???? On dirait que l’on ne parle pas la même langue 😝 !!! Rigueur, discipline, mais enfin nounou nous ne sommes pas à l’armée !!! Un bébé à certes besoin d’ amour et aussi de rigueur pour grandir !!! Très beau métier après, les enfants sont adorables. On ne devrait pas oublier les membres de notre propre famille lorsque l’on vit des trucs qui nous rendent dingue car les pauvres ils nous supportent !!!! Bon courage en tout cas… 😊 😊 😊 😊

    J'aime

      1. Ce n’est pas mieux à l’hôpital,on vous appelle pour une télécommande tombee alors que vous allez bientôt faire le. Tour. Il y a des priorités,d’autre ce quoi à l’hôtel,ce métier est beau mais épuisant je ne laisserai pas ma peau pour des malades, désolée de vous le dire,mais nous ne sommes pas des robots.A bon entendeur.

        J'aime

  7. Moi je suis « employeur » et j’espère vraiment ne pas être le profil se vous décrivez….!
    Et ne pas l’avoir été avec mon ancienne nounou pour ma fille…!
    Courage mesdames (et messieurs).

    J'aime

    1. Comme je l’ai précisé dans mon article, parfois ce sont juste de petites choses, mais qui cumulées, sont épuisantes;-) j’ai été employeur avant d’être assistante maternelle et j’ai dû aussi commettre des erreurs, je ne juge personne, je veux juste qu’on ouvre un peu les yeux sur ce quotidien pas toujours rose rose rose;-) très belle journée!

      J'aime

  8. Bonjour je suis également assistante maternelle et tout comme les autres je me reconnais énormément dans ces différents commentaires…
    ce qui je crois ne n’a pas été abordé c’est aussi les doutes et suspicion à peine cachés des parents lorsqu’il y a une bosse ou le moindre bobo sur l’enfant alors que la plupart du temps on y est absolument pour rien !!
    à cause de personnes mal intentionnées et malveillantes (oui malheureusemt ça existe !!) nous sommes malades à l’idée de pouvoir rendre un enfant avec le moindre petit bobo car dans les yeux des parents il a toujours cette ombre qui plane…
    dur dur moi je me demande même si je ne vais pas arrêter… bon courage à toutes !!
    helene

    J'aime

    1. Comme je vous comprends, je crois que cette hantise, nous l’avons toutes! Et c’est terrible car avec l’apprentissage de la marche, c’est souvent à cette période qu’ils tombent le plus! De ce côté là, j’ai peut être eu de la chance mais je n’ai jamais été suspectée de rien, pourtant j’ai déjà un petit qui est tombé sur le goudron au parc, en marchant, boom il ne s’est pas retenu avec les mains et s’est pris le bitume pleine tête…! Un gros bobo mais malheureusement ce sont des choses qui arrivent!

      J'aime

  9. Comme votre témoignage me touche !
    Comme beaucoup de collègues qui vous lisent, j’aurais pu, moi aussi, écrire ce billet : je ne suis assistante maternelle que depuis 2015, mais j’en ai rencontrées de belles (parents suspicieux, parents qui ne sont JAMAIS arrivés à l’heure, etc… AH ! et aussi du harcèlement moral pendant ma grossesse !!!)
    Plein de courage à vous ❤

    J'aime

  10. Tout est dit et très bien dit ! Assistante maternelle aussi et depuis ces derniers mois je ne me sens plus du tout considérée. Des parents qui ne font rien de ce qui conviendrait de faire avec un tout petit (retrait de la tututte du jour au lendemain, plus de couche également car ils pebsebr que c est le moment alors que leur enfant n est absolument pas prêt !) et ceci sans en parler au préalable ! Je n en pouvais tellement plus que j ai fini par faire un début de dépression et me suis retrouvée en arrêt maladie….mais même ça, ne les a pas fait réfléchir !!! Les enfants ne sont en rien responsables de la façon dont les choses se passent avec leurs parents…je suis là pour prendre soin d eux et surtout veiller à leur bien être…. peu écoutée par la PMI mais heureusement adhérente d une association d assistantes maternelles auprès de laquelle je trouve du soutien et des conseils.
    Bon courage…tous les parents ne sont pas ainsi….et heureusement…

    J'aime

  11. On dirait que l article à été écrit par moi, tellement je me reconnais dans vos mots. Cela fait 16 ans que j exerce ce beau métier et tout comme vous je fais la constatation que le plus difficile à gérer n est pas les petits loulous mais les parents. Entre ceux qui vous donnent les infos tardivement et ceux qui ne les do.nent pas c est pas simple tous les jours. Heureusement que j adore mon métier et que les petits nous le rendent bien avec les rires, les gazouillis, leurs évolutions au fil du temps…
    Notre métier est beau mais difficile car nous sommes le plus souvent bien seule…même si les RAM existent.
    Je souhaite à toutes et tous une belle journée.

    J'aime

  12. Bonjour . Je démarre à peine et je me reconnaît aussi dans ce que vous écrivez . Ce matin même un papa qui avait marché dans une crotte n’a même pas pris la peine de retirer ses chaussures . Il yen avais partout . Couloir cuisine et même salle de jeux . Bien sûr il es parti et j’ai du passer la serpillière à 6h20 du mat avec des enfants à peine réveiller et qui avaient faim … Ces même parents qui se foutent que leur petite à des régurgitations terribles et se plaind de douleur toute la journée . Bien sûr chez eux non car la solution trotteur pour être debout et pas régurgiter est bien évidemment employée … Premier jour chez nounou ils n’ont rien trouvé de mieux à faire que de démarrer le sevrage de la tétine . Bien évidemment c’est le bon moment hein … Et j’en passe … Après je ne regrette absolument rien et ça reste à mes yeux un super métier mais bon je ne sait pas si je dirais encore ça dans quelques années …

    J'aime

      1. Pareil
        Si ils veulent dépasser l’entrée ils faut qu’ils se dechaussent respect pour les petits bouts qui jouent à même le sol.

        J'aime

    1. Moi je lui aurais dis !! Attention vous emmenez de la crotte partout !! et bien oui c’est normal je pense qu’il faut que le dialogue soit présent et ne pas avoir peur de dire les choses !!

      J'aime

  13. Bonjour,
    Oui vous avez raison on se retrouve dans votre message. Mais il y a un site sur Facebook département du Var et des Alpes Maritimes.
    J’ai commencé en 1995 mon métier d’assistante maternelle, et depuis peu je trouve que ça a beaucoup changé mais en mal. Il y a aussi les mauvais payeurs qui tout les mois il faut rappeler qu’ils doivent nous payer et nous déclarer sur la Paje emploi. Pour moi il ne me reste plus que trois ans et je serais à la retraite. Donc je vous plein tous et bon courage pour la suite. Denise

    J'aime

  14. Bon courage à vous ! Mon assistante maternelle risque le retrait d’agrément car elle garde pas pour elle quand ça va pas et elle conteste quand les exigences des parents vont à l’encontre des besoins des enfants. Je l’a soutien à 100% , je suis allée La défendre à la PMi ….. et bien c’est inutile.

    J'aime

  15. Je suis nounou depuis 6 ans, effectivement je pense que l’on peut se retrouver dans votre récit. Et je suis bien d’accord que le plus compliqué à gérer ce sont les parents. Rien de très grave en ce qui me concerne, mais certains désagrément comme, les retards le matin, les payés à réclamer je connais bien. Heureusement en se moment ce n’est plus le cas. Ceux qui me dérange le plus c’est la précarité de nos contrats.. Et à quand un pôle emploi avec un statut spécifique pour nous les nounou car quand ont perd un contrat quel galère quand on ne retrouve pas de suite. Je suis complètement d’accord que notre métier et peut reconnu malgré les avis des gens avec leurs « je sais pas comment tu fais, moi je pourrais pas ! »
    La ram en ceux qui me concerne pas possible 4 agréments actuellement et je n’ai pas les moyen d’acheter un espace ! 5km c’est peut, mais avec 4 enfants en bas âge c’est un périple ! Bon courage à toute et à tous !

    J'aime

    1. Oh mais tellement! Je rêverais aussi d’un statut spécifique pour nous au pôle emploi! Je suis actuellement agréé pour 4, par chance chaque départ a toujours laissé place à une arrivée mais effectivement si ça n’avait pas été le cas, j’aurais été bien bien embêtée! Même lorsqu’on est arrêtée c’est compliqué! J’ai eu une appendicite, un arrêt d’un mois, et j’ai perdu presque la moitié et demi de mon salaire…

      J'aime

  16. Bonjour ass mat depuis 1995, mais nounou réelle depuis 42 ans en septembre, j’en ai vu des parents, ceux qui te préviennent à 7h25 pour 7h30, que et bien aujourd’hui je n’ai pas envie de bosser, donc je reste à la maison et quand tu leurs dis qu’ils pouvaient prévenir avant, que tu ne te levais que pour leurs enfants ils te regardent avec de grands yeux en te disant « et pas pour vos enfants » et non le mien il a 16 ans et il se gère tout seul, que ces même parents lorsque tu mets fin au contrat ne comprennent pas que tu as a la fin du mois 200 francs pour 2 enfants repas compris et bien oui c’était avant la mensu, tu n’étais payée que sur les heures faites, ceux qui arrivent toujours en retard, ceux qui ramènent les loulous tous les jours avec la couche de la veille, etc……… je pourrais en faire un livre mais non secret professionnel chuttttttttttttttt, actuellement j’ai des parents en or et je me les garde jusqu’à la retraite, j’ai aimé mon métier et je l’aime encore mais entre les parents , les autres ass mat qui vous envoient des piques parce que toi tu travailles et pas elles (remets toi en question) les obligations de plus en plus exigeantes de la PMI , je suis contente d’arriver au bout de mon parcourt et je vous souhaite bon courage a toutes

    J'aime

  17. Bonjour, je m’occupe des enfants depuis plus de 20 ans, et vraiment c le plus dur c le comportement des parents, c non respect, j’ai commencé en 1990, comme auxiliaire parental, aujourd’hui je suis assistante maternelle agréée, et sa n’a pas changé, pourtant j’adore mon rôle de nounou, je m’ epanouie autour des enfants ! Mais hélas je suis de plus en plus déçu de cette indifférence au yeux des parents. Combien de fois j’ai voulu arrêter ? ! Mais les sourires que me faisait ces enfants, réalisé en moi, que c’était mon destin .
    Courage à vous toutes
    Marie

    J'aime

  18. hello, assistante maternelle aussi, je me retrouve dans ce que vous dites et je le vois au quotidien avec mes collègues. heureusement, nous avons une association d’assmat dans notre ville dont je m’occupe. c’est une bulle d’oxygene pour toutes. les enfants font des activités et nous, nous pouvons nous aider et se filer des tuyaux.. je m’occupe pour ma part de la partie administratif et c’est costaud.. Dans les perles, j’en ai une bonne.. j’ai eu un pépin de santé qui m’a conduit à passer 24h aux urgences et une journée à la maison. sur les 3 parents, l’un a super réagi, le deuxieme a emmener son fils à mes collègues sur notre lieu de jeu car on devait fêter son anniversaire malgres que je ne sois pas là et le 3em , le lundi matin m’a gentillement dit que je l’avais mis dans la merde d’avoir été malade.. Sympa, en sachant que à part mes accouchements, je ne suis jamais aller aux urgences et surtout jamais absente car rarement malades et meme si je bosse.. Autant dire que bien sur nounou l’avait fait expres…Donc oui des perles, on en a tous et oui le plus compliqué dans notre métier ce ne sont pas les enfants mais les parents.. Courage Isa

    J'aime

    1. Bonjour, j’ai eu le même cas il y a deux ans . Vésicules et calcul de la taille d’un oeuf de caille et infection, alors comment vous dire que opération urgente arrêt 4 semaines et douze points de suture sur le ventre car le calcul était trop gros. Trois de mes contrats se sont débrouillès. Mais le dernier qui estimait  » vous ne pouvez pas tomber malade c’est pas possible j’ai pas de famille  » ben licenciement en rar au retour de l’hôpital . Dure dure et le pire c’est de ne pas pouvoir dire au revoir à mon petit. J’ai été très triste très longtemps.

      J'aime

      1. J’ai été arrêtée un mois à cause d’une appendicite, qui m’a prise au beau milieu de mon examen oral d’EP1! J’ai eu beaucoup de chance, les parents ont été fabuleux avec moi, ils m’ont apporté mes papiers pour la sécu une fois sortie de l’hôpital et m’ont tous ramené des fleurs ❤️

        J'aime

  19. La mauvaise foi de certains parents nous laisse sans voix parfois, pour ma part le summum revient à la maman qui me dit que sa fille à la gastro mais me demande si mes enfants ne l’on pas eu juste avant car elle n’a pas pu l’attraper comme ça !!! Et ben si Madame, la gastro, ça s’attrape « comme ça »!!
    Je suis assistante maternelle depuis 1 an et demi et j’aime mon métier, comme vous toutes visiblement. Il s’agit pour ma part également d’une reconversion professionnelle, dans ma vie d’avant, j’étais secrétaire. Votre témoignage me touche car je retrouve des situations auxquelles j’ai déjà été confrontée. Les maladies dont on ne nous dit rien le matin, évidement, c’est un grand classique, les semaines de congé qui ne conviennent plus alors que tout était ok au moment de la signature du contrat, les « conseils » que l’on peut donner (je suis maman de 3 enfants, donc oui je maîtrise un peu le sujet) mais dont tout le monde se fout éperdument…
    Bref, des moments pas faciles mais la spontanéité, le naturel et la tendresse des 2 petits que je garde sont de très bon moments.
    Bon courage à vous toutes.

    J'aime

    1. Plus je lis vos commentaires et plus j’me dis que j’ai bien fait d’en parler! Au delà du fait que vous êtes nombreuses à vous retrouver dans cet article, moi, vous lire le fait du bien car je savais bien que j’étais pas seule!!!😘

      J'aime

      1. Oui merci à vous d’avoir ouvert ce dialogue. Ça fait du bien de ne plus se sentir seule face à tout ces tracas qui n’enlève en rien l’amour que l’on porte à tout ses petits bouts et le professionnalisme que toutes nous avons pour le bien être des enfants que l’on nous confie.

        J'aime

  20. Bonjour, je suis aussi assistante maternelle et je suis aussi confronter à toutes ses choses qui rendent notre métier difficile. Aujourd’hui je suis en pleine réflexion sur une nouvelle orientation professionnelle, je souhaiterais faire du coaching relationnel ( en groupe ou individuel) pour les assistantes maternelles agréées qui ont des difficultés à dire certaines choses aux parents ( il n’est pas question d’accabler les parents et ). J’ai fait un sondage, que j’ai partage sur le site le monde des assistantes maternelles agréées( il est encore ouvert) et il en ressort que les AMA sont en demande. Je ne sais pas si j’arriverai à monter ce projet, mais je suis presque sûr de ne pas continuer encore longtemps.
    Courage à tous, barbara

    J'aime

    1. Votre idée de coaching est super… Quand on veut se diriger vers cette profession, on n’imagine pas les difficultés avec les parents vu que toutes les formations sont centrées sur l’enfant. Mais apprendre à communiquer, à gérer les remarques désagréables tout en restant zen et quoi répondre sans blesser personne ni se rabaisser mais en se positionnant en tant que professionnelle de la petite enfance, et il y a encore beaucoup à dire, et bien voilà une super initiative….

      J'aime

  21. Bonjour! Pour ma part, j’ai été ass mat indépendante pendant 5 ans, et depuis 1 an, je suis employée par la mairie au sein d’une crèche familiale. Je travaille toujours chez moi mais toute la partie administrative et financière est gérée par la mairie. Tout le matériel est fourni, j’emmène les enfants en ateliers une à deux fois par semaine, sauf si j’ai des bébés qui dorment,plein de choses sont organisées, j’ai vraiment le sentiment d’être reconnue dans mon travail. En cas d’éventuels conflits avec les parents, je ne suis pas seule, l’équipe fait la médiation. Je sais qu’il n’y a pas de crèche familiale dans chaque ville, mais si vous avez la possibilité d’y entrer, n’hésitez pas,mon quotidien a changé du tout au tout. Courage à vous, nous faisons un beau métier.

    J'aime

  22. bonjour,
    j’ai vécu des expériences similaires a la votre. Des parents qui vous prennent de haut, certains en retard ou me dépose les enfants juste avant de partir a l’école!!! des réflexions sur les repas que je donné (pas assez de légumes et trop de gâteaux par exemple) alors que les enfants rechigner a manger ce que je faisait (ils ne connaissait pas les légumes, mais les burgers oui). j’ai eu des parents qui trouvaient toujours des excuses pour ne pas me payer ou trouver que c’était trop cher ( la maman ne comprenait pas la mensualisation) elle me déposer ces enfants a la carte, une fois ça passe, la deuxième fois c’est a la journée ou rien!!! la couche de la veille au soir j’ai eu aussi le droit etc…. bref tout pour me dégoûter a vie du job!!! finalement j’ai déménagé, je me suis installé dans une nouvelle ville, j’ai refais toutes mes démarches administratives et j’ai un contrat qui débute bientôt!!! mais personnellement, je ne ferai pas ce métier a vie!!! je passe bientôt le permis et j’essaie de m’orienter dans une autre branche, toujours dans le social mais pour aider les enfants en difficulté dans leur devoirs par exemple!!!!
    merci d’oser dire tout haut ce que nous pensons tout bas!!!!

    J'aime

  23. Bonjour,
    ass.mat depuis 16 ans avec passion et mes tripes.
    Mais les parents et les nouvelles éducations positives mal dispensées m’ont épuisé.
    Ces petits qui pleurent dès qu’on leur dit « non ».
    Des enfants qui parlent / qui sont propres de plus en plus tard, qui manquent de centre d’intérêt et qui sont des électrons libres.
    Et moi sans face book, nounou à l’ancienne avec des cadres mais beaucoup d’amour, des limites pour plus de diversité je me retrouve à faire beaucoup plus de garderie pour éviter que les comportements dégénèrent.
    Je viens pour la 1ere fois de me faire licencier en période d’essai par des parents à qui j’ai donné le maximum qu’il m’étais possible de donner….mais quand tout donner ne suffit pas…. J’ai fait valoir ma fin de période d’essai avec les indemnités qui vont avec…ils sont allés se plaindre à la PMI « pour mauvais accueil »! Donc 1er contrôle très suspicieux en 16 ans! Bref ayant toujours travaillée avec plus d’énergie qu’il n’en faut, j’ai décidé de réfléchir à une reconversion dès que je n’aurai plus de contrat. Car je veux travailler à petit taux et dans la précarité mais pas me faire prendre pour une M…. Le plus dur reste à faire puisque 16 ans de notre boulot est considéré comme un trou dans le CV! en plus avec mes 50 ans passé je ne rêve pas. Il va donc falloir galérer et se créer un boulot en indépendant!

    ==) les parents de plus en plus égoïstes mais qui réclament de l’empathie au quotidien, des ass.mat qui deviennent cruelles car manque de petits à accueillir et aux attitudes jubilatoires face aux difficultés des autres, les mam qui nous mettent sur le carreau et qui proposent un super lieu d’accueil pour un prix identique au notre grâce aux subventions, la PMI qui manque de personnel pour faire son job et qui nous demande de faire de la délation tout en nous suspectant de je ne sais quoi à coup de renfort d’attestation (interdire d’allumer la cheminée, d’aller sur les balcons)
    Aujourd’hui, je travaille par automatisme mais le cœur n’y est plus.
    Je n’arrive plus à me lever le matin. J’ai la boule dans la gorge d’avoir à supporter les doléances et caprices des parents.
    Je fais mes activités, mes sorties, le relais, les repas méga soignés, ma maison est propre, mon matériel de puer toujours renouvelé mais je n’ai plus la niaque.
    Et pour conclure une ass mat de 34 ans vient de me dire que la PMI voulait se « débarrasser » des anciennes ass.mat jugées obsolètes!
    Voilà !
    Merci à toutes pour vos témoignages

    J'aime

  24. Bonjour
    Qu’il est bon de lire cet article et de constater que nous ne sommes pas seule ….pour ma part j’ai beaucoup culpabilisé du fait que vu que « nous sommes payer à rester chez soi !?!! Hein !!!! » nous ne pouvons quand même pas nous plaindre …
    Les retards constants, les parents qui pensent que chez vous c’est à la carte « oh, je vais le garder ce matin, car il a passé une mauvaise, je vous l’amène pour le repas…. a 13h toujours pas de nouvelles !!!! » ou encore « aujourd’hui il ne viendra pas il a été malade, et finalement en fin de matinée il va mieux, je vais vous l’apporter… » à croire qu’un tout petit est mieux chez son assistante maternelle qu’avec ses propres parents (il ne faudrait pas exagérer quand même après tout nous sommes payés, « GRASSEMENT »…)
    Bref je suis à bout d’avoir le sentiment d’et Plus assistante parentale que maternelle
    Courage à toutes

    J'aime

  25. Ah lala,comme je me retrouve dans ce post!
    Je suis ass mat depuis 10ans et j’adore mon métier mais franchement des fois…
    niveau anecdotes,j’en ai aussi pas ma,ça va du parents méga radin qui te sort que pour changer son enfant il faut couper en 4 la lingettes(oui,oui en 4,ce qui donne un petit morceau de 2cm par 2cm)et qu’un seul de ces morceaux convient pour un pipi et que 2pour un caca c’est suffisant (pour un moineau peut être mais pas pour un enfant hein),il y a aussi la maman que tu préviens que tu as la grippe +la gastro et que tu sera dans l’incapacité de garder son bouchon pendant 2,3 jours(minimum)et qui le lendemain matin à 7 h frappe à la porte(pourquoi j’ai ouvert??!!!) en te disant que pas le choix je dois prendre le petit car » je la fout dans la merde »,ceux qui te préviennent à 6h43 par texto que finalement tu embauches à 7h et pas 9h(là tu bondis du lit,tu te cogne le petit orteil en courant et tu finis par ouvrir la porte avec les cheveux en vrac,la tête qui ressemble à un portrait de Picasso ,le tee-shirt à l’envers et en boitant mais avec le sourire hein) etc etc…plus bien sûr le gros manque de considération de certains.

    J'aime

  26. C’est dingue on partage tout les mêmes joies et les mêmes peines. C’est tellement rare d’avoir des parents avec lesquels ça se passe bien tout au long du contrat. Le plus agaçant pour ma part c’est quand le contrat commence à 8h et que la porte sonne à 7h45 sous prétexte qu’il y avait de la lumière dans la salle de bain donc on est là on ouvre normal quoi et le soir le contrat est censé se finir à 18h mais le parents arrivent à 18h10 parce qu’il n’avait pas fini son jogging encore une fois normale quoi. Où la maman qui arrive avec 15 minutes de retard en envoyant un petit texto désolé il y a du monde chez Kiabi non mais moi aussi j’aimerais aller faire les soldes encore une fois normale quoi. Heureusement qu’on aime notre métier qu’on aime les enfants c’est ce qui nous fait tenir mais parfois à force de trop accumulé un petit peu par-ci un petit peu par là on finit par craquer personnellement je ne me suis pas écouté j’ai eu une tendinite je pensais qu’elle partirait toute seule, résultats capsulite impossibilité totale de bouger le bras donc arrêtée depuis un an. Je retrouve peu à peu ma mobilité mais c’est surtout psychologiquement que c’est dur et impossible de le faire comprendre à l’entourage puisqu’ils accusent d’être à la maison mais ils ne comprennent pas qu’être à la maison ok on a le temps de faire nos lessive ok on a le temps de voir nos enfants mais on est seules toute la journée et personne avec qui échanger c’est dur d’être isolée. Vive les forums.

    J'aime

  27. je vous comprend,c est ca l inconvenient de travailler chez soi,il ya plus de limites professionnelles et vie personnel,on arrive et c tous sans generalisé.moi j avais construit se projet pour travailler assistante maternelle dossier …etc mais apres reflexion j ai abondonée pour ne pas tout melanger car j ai envie de laisser le sac a dos travail dehors.courage a vous

    J'aime

  28. Il y a des mots, des blablas et il y a votre message merci assistantes maternelle depuis 19 ans je me retrouve en vous …..heureusement que l’amour des enfants et là et que les mentalités change des parents attentifs diplomates honnêtes gentils tout simplement ça existe ….j’espere Que votre message fera sa route il le mérite on le mérite ….je tiens toutefois à remercier la plupart de mes parents employeurs pour leurs gentillesse tact et amitié oui ça arrive je suis devenue marraine de deux petits bouts formidables après leurs garde alors merci à eux de m’avoir confier et de me confier leurs enfants ….bonne chance et continuation à tous et toutes

    J'aime

  29. Allez on va quand même dire des choses positives quelles sont les plus belles choses que vous ayez entendu.
    Moi personnellement une maman un jour m’a dit la pédiatre m’a demandé vos coordonnées elle était très étonnée devoir que la petite connaissais autant de choses. Quand elle est entrée à l’école maternelle la maîtresse a vite compris que la petite était en avance donc au mois d’octobre elle est passée directement chez les moyens aujourd’hui elle a 6 ans et elle demande encore à ses grands-parents est-ce qu’un jour je vais redevenir Petite pour retourner chez nounou.

    J'aime

  30. Bonsoir a toutes.Je débutes dans la profession suite a un changement professionnelle volontaire .J ‘adore les enfants .Actuellement j ‘ai 3contrats.1en péri scolaire et 2en journée.Tout va très bien avec ma petite en péri scolaire et 1en journée .Les parents sont très bien et très correct.Par contre avec le petit en journée et la maman c’est TRES DUR et le mot est faible .C ‘est vrai que l ‘on se sent isolée.J ‘attends un RDV de la puéricultrice.Je suis de tout coeur avec vous Bon courage a toutes .N.

    J'aime

  31. merci , je me sent moins seule, cinq ans que je fais ce métier, une reconversion pour ma part, je me suis investi, j’ai passer le cap petit enfance en candidat libre juste pour me faire respecter par mes employeurs. je me retrouve beaucoup dans ses témoignages. Pour ma part remercier par sms un vendredi à 23H après un mois d’accueil. Les congés un vrais soucis à comprendre pour certains que c’est sans aucun accueils !heureusement que l’on rencontre de belle personne ce qui nous fait tenir.

    J'aime

  32. Je me retrouve tellement dans ce message. J’adore mon métier et mes loulous que j’ai en garde. Mais je souffre du manque de considération. Et nous sommes quand même des salarié qui n’avont pas le droit de bosser pour l’argent mais seulement pour la gloire !!!! Mais depuis quelques temps je dis aux parents qui traînent à payer que même si j’aime mon métier je le fais pour l’argent sinon je ferais autres choses 😁. Courage à tous l’ete Arrive !!!!

    J'aime

  33. Coucou, c’est si vrai votre article , je me rerrouve aussi . Mes parents employeur sont super pour certain , mais la sollitude est si presente , je pleure parfois tellement je suis au bout du rouleau mais jaime mes loulous et le metier que jai choisis ,mais.le fait d’etre chez nous nous gardons tjrs nos habitudes de menage,linge ect pendants les siestes et ca notre famille la birn remarquer t a la maison donc tu peux faite aussi tes taches pendant la sieste !! Je ne suis pas malheureuse dans mon metier mais la solitude !!j’adore votre article ,vous parlez pour nous toutes
    Bon courage a toutes
    Merci 😍

    J'aime

  34. Coucou à vous toutes ! Nous avons toutes les même déboires avec les parents et je voudrais réagir avec mon actuce pour parents en retard… Si j ‘ai prévu une activité en dehors de la maison , je patiente un quart d heure et je m’en vais comme prévu ! Étant donné que les « parents en retard » ne se donnent pas la peine de prévenir, moi non plus ! Quand ils se pointent devant une porte close, il savent où nous trouver, et les fois d après ils se pointent à la heure ou recommence à me chercher… C’est très dur de le faire la 1ere fois, mais franchement on n’est pas très loin bien sûr, des fois juste au parc au bout de la rue mais c’est drôlement libérateur, sorte de petite vengeance mesquine qui me fait énormément de bien ! Profitez bien des sourires de vos loulous, c’est notre baume quotidien, notre audimat… Stéphanie

    J'aime

  35. C’est tellement ça. Je n’ai pas de couches mettez en une de votre fille. Et pas de rechange. Même réponse. Ou là j’ai répondu non je suis désolée mais ma fille garde ses fringues. Où le bébé qui pleure et vomit, te donner du lait à ma fille 2 ème âge et au bout de deux jours la maman te dit que c’est un bébé Rgo mais que elle oublie son lait spécial. Ou te lever à 6h30 pour que tu appelles 30 minutes après l’heure. Je suis désolé on vous a zappé je la garde et sur une semaine même chose. Elle a mit fin au contrat et à déménagé. Deux mois sans salaire ni Pôle Emploi sans l’attestation.

    J'aime

  36. Coucou les filles je n’ai plus de contrat depuis un an mais je suis sur le point de signer peut être un contrat pour un grand de 3 ans qui vient de déménager dans ma région si j’accepte ce contrat vais je perdre mes aides pole emploi? J’ai tellement envie de reprendre ça me manque, bon pas les pe mais les petites les activités avec eux

    J'aime

      1. merci cabane. Actuellement jai environ 1000euros et le nouveau contrat 50h ca me fera 700. Je me demandais s’ils donneraient un complément.
        J’ai eu le pe ce matin il réfléchit encore

        J'aime

  37. Bonjour ,
    Votre texte est tout simplement bien trop réel 😔
    Moi aussi je suis entre parents extra heureusement d’ailleurs qu’ils sont là et des parents bah qui ce sont servie de ma faiblesse !
    J’en ressort plus forte
    Après 10 ans je viens de renouveler pour 5 ans car j’aime mon métier j’aime les enfants
    J’ai pas mal pleurée en fermant la porte le soir pour des réflexions qui je pense aurait mérité d’être retourné !
    Maintenant je ne pleurerai plus
    Maintenant si ça ne va pas je démissionne peut être la solution de facilitée
    Mais que cela fait du bien de dire « t’es pas content ? Bah salut «
    Bref un très beau métiers que j’adore mais qui ne me rendra plus malheureuse dès à présent
    Une très bonne journée à vous

    J'aime

  38. Bonjour !! Tellement vrai assistante maternelle depuis 14 ans et des moments de solitude face à des parents ingrats, égoïste, impoli oui il faut le dire. Mais il faut dire aussi un merveilleux bravo à tout les autres parents formidables car grâce à eux j ai repris confiance, force, et motivation. Pour l anecdote il a fallu choisir car là aussi je pourrais écrire un livre. Alors en voici une . La maman de B arrive le matin en ouvrant la porte me dit sa sent bon chez vous me mets l enfant dans les bras et se dirige dans ma cuisine ou mijoté un petit plat soulève le couvercle et je cite hum …se retourne et se dirige vers mon frigo et l ouvre pour y placé le repas de sont enfants 🤤🤤🤤🤤🤤.

    J'aime

  39. Cela m’a fait du bien de lire ce texte. J’avais l’impression de ne pas être normal de parfois avoir des coups de blues ou stress, ou de me sentir pas valorisé. Je fait ce métier depuis 1 an mais c’est une vocation depuis toute jeune cetais LE métier. Ma maman est aussi assistante maternelle. Alors quand j’ai eu la maison et mon 2eme enfants je me suis lancé. J’adore les enfants. Les voirs évolué et tt. Mais il es vrai que les parents son pas tjr sincère avec nous. Ou nous demande beaucoup sans vraiment nous considéré vraiment comme une professionnel au final. En 1 an j’en ai déjà vu des vertes et des pas mûres. Mais bref c’est le métier que j’ai choisis et j’espère réussir à le garder encore lontps….

    Il es vrai qu’un lieu d’échange entre assistante maternelle serais le bienvenu. Avec mon relais j’ai des soirée rencontre entre assistante maternelle. Mais étant assez réservé j’aurais dû mal à me confier et j’aurais peur d’être juger.

    Je me sent moin seul. Merci pour cet article. Je me suis reconnu sur plusieurs perles avec les parents… bonne chance pour la suite . Bizz

    J'aime

  40. Hoooo…quand je vous lis je me retrouve…
    C’est horrible de ne pouvoir rien dire!!!moi je me suis faite incendiée au téléphone parce que arrêt d’une semaine,bloquée du dos…impossible de me lever!!!
    Ou encore un papa qui va avec son fils ds la chambre de mes enfants et se met a jouer aux playmobil pdt 20minutes!!!et mes courses alors!!!!ou s’installer dans le canapé pr donner le biberon parce que sa femme a un retard de train (il habite a 609metres!!).ou quand on te dépose un enfant et on te dis …par contre je peux pas venir avant 15h30 au lieu de 13h,a la base je finis a 14h et profite pr mes rdv…
    Ou les fesses salles avec la couche qui pend pleine de pisse!!!je fais ce métier depuis 9ans et la je suis au bout du bout…mais attention…il y a aussi des parents très bien !!!👍…

    J'aime

  41. Bonjour , ça fait du bien de voire que c’est pareil partout 😉
    Bon , par contre moi si ça va trop loin je pose ma démission car vraiment faut pas abusé non plus et chez moi pas de retard sauf très très exceptionnelles et avec bonne raison sinon je rompt le contrat car j’ai une vie après le travail !!
    Sinon j’ai eu droit au parent ultras radin qui comptait la moindres minute en plus ou en moins ( dans mes début, maintenant c’est fini ) , un enfant nourrit qu’avec du riz et mc do a 1 ans !! Et qui lui donnais des cachet car elle était constipé alors que je lui est expliqué 100000 fois qu’il fallait lui donné des légumes pour le transit, le coup de la diarée non signalé aussi , le coup du retard avec visiblement le plein de courses , le coup du «  » il a une petite griffure sur le doigt 😲!! Mais que c’est il passé !! «  » »( a peine 1mm la griffure ) , l’arrivé sans couche alors que pas propre du tout !! ( maintenant je stoque des couches de secours au cas où 😉), l’arrivé 1h de retard le matin sans prevenir alors que vous aussi vous auriez pu dormir 1h de plus 😓 …… Et j’en oublie sûrement 😂
    Bref si je peut donné un conseil il faut essayé d’être ferme avec les parents car trop gentil et ils en profitent ( pas tous 😉) il faut leurs faire comprendre que vous pouvez posé votre démission si ça va trop loin ( en général ça les calment)
    Voilou 😊😊

    J'aime

  42. Et la maman qui au cours de notre 1ere rencontre me demande avec un aplomb incroyable si elle peut me donner son linge à repasser parce que quand même pendant la sieste sinon elle me paie à ne rien faire!
    Bien sûr ! Et avec 4 loulous en garde si tous les parents en font autant je vais plutôt ouvrir un pressing !
    Mais comme ELLE elle bosse et puisque moi j’ai tout mon temps (pour ranger tous les lieux de jeux, nettoyer la cuisine du sol au plafond après un bon repas pris avec les copains, quelques fois prendre le temps de manger vite fait, boire mon café froid de m’avoir attendu toute la matinée,commencer à remplir d’anecdotes les 4 cahiers des loulous pour faire partager un peu de notre chouette journée, envoyer quand même quelques textos aux parents un peu demandeurs…et se poser enfin avec un bon bouquin pour 1/4h si j’ai de la chance avant qu’un 1er loulou se réveille) bref tout mon temps donc pour gérer le linge de Madame…

    Heureusement mes parents employeurs sont tous en or, et depuis 12 ans ! Je suis consciliente parfois s’ils jouent le jeu et n’en abuse pas, donnant donnant, pour l’instant pas de mauvaise surprise, ouf !

    J'aime

  43. Bonjour, oui un metier ou nous sommes dénigrer… Parce que nous travaillons chez nous donc ce n est pas un vrai travail.. On pas le droit de ce plaindre ni d etre fatigué puisque nous travaillons a notre domicile…. J ai choisi la facilité comme on m a deja dit… Non j ai choisi ce travail pour voir grandir mon fils, j en avais marre de courir entre le travail et la crèche…. Mais j avoue que parfois j ai envie de tout arrêter a cause des parents qui me prennent pour une moin que rien ou qui me prennent pour un objet qui leur appartient et dont ils peuvent faire ce qu ils veulent…. Marre de courir apres ma paie… Marre de m entendre dire que je les arnaque… Marre qu on ecoute derrière ma porte pendant dix minutes (comme si je les voyais pas lol) marre d entendre ronchonner dès que je pose des vacances ( et oui nous y avons droit aussi) heureusement qu il y a ses ptits bouts pour me remonter le moral mais j avour dès que mon fils va au collège j arrete ce métier…. Bon courage a vs cher collègue.

    J'aime

  44. j’ai pris le temps de lire votre article et tous les commentaires…
    je suis une maman et j’espère ne pas faire partie de ces parents irrespectueux, sans considération et qui ne prennent pas conscience de votre travail…
    rien ne sera jamais parfait, nous commettons tous des erreurs nous les parents et vous les assistantes maternelles, mais ce n’est pas une raison pour ne pas tenir compte et ne pas respecter le travail accompli et l’engagement et les responsabilités des assistantes maternelles.
    que ferions nous sans vous? et que feraient nos chers enfants?
    j’espère être suffisamment reconnaissante et empathique auprès de la personne qui garde ma fille depuis plus d’1 année, et pour qui, les journées ne sont pas toujours roses, loin de là. il suffit d’être parent pour s’en rendre compte!!
    à croire que ces parents, dont vous parlez, ne gardent jamais leurs enfants plus de qqs heures par jour et/ou s’en fichent totalement de leur bien être…
    Bon courage à toutes et tous!!
    nous avons besoin de vous!! ❤ ❤ ❤

    J'aime

  45. Bonjour, je suis tutrice/nanny en milieu privé à l´étranger. Je vis des moments horribles et cela me réconforte un peu de voir que je ne suis pas la seule. Les enfants, pourris gâtés, à qui on n´autorise tout et qui ne supportent pas le moindre non sinon ils hurlent et se roulent à terre en tapant du pied, bref des enfants-rois devenus tyrans, de vrais tyrans. Je souffre beaucoup.
    Merci pour ce blog.

    J'aime

  46. Malheureusement ,je me reconnais dans cette situation. Sans oublier les parents quand il y a des soucis d’heures complémentaires refuse de vous les payé , sous prétexte que vous avez pas fait les 110h total le mois précédent et bien je n’ai pas a vous les payer.!! sachant que ce n’est pas moi qui est refuser de garder le petit bout de choux que j’adore!! mais le contraire les parents qui ne veulent pas le laisser car veux en profiter ou le dépose une heure plus tard pendant que je tourne en rond a attendre ,ou viennent le chercher plus tôt pour convenances personnelles malgré le contrat signé.
    Je regrette fortement mes anciens employeurs qui était super gentil et très respectueux de notre travail , j’avais du arrêter pour cause de déménagement.
    Une anecdote: oh je suis désolé mon enfant a fait caca dans la couche pendant le trajet hors qu’il habite a 2 pas de la maison lol.
    Mais malgré tout j’aime notre métier , la richesse et l’innocence de ces petits bouts voir leurs petites frimousse tout émerveiller quand ils sont heureux de ce qu’ils ont pu accomplir. il est claire qu’il faut vraiment être fort(e), car ce n’est pas un métier qui nous fait roulé sur l’or lol.
    A cela fait du bien dans parler merci beaucoup d’avoir ouvert ce poste.

    J'aime

  47. Vous êtes géniale ne changez rien. C’est fou de ce dire qu’on rencontre toutes et tous les mêmes OVNIS! Et sans nul doute que certains parents connaissent aussi cela. Malaise sociétal profond sans doute où les enfants sont relégués au rang d’objets et nous d’esclaves. Heureusement qu’il y a toujours 1 ou 2 parents dans le lot qui gardent leur humanité malgré tout.
    En tout cas pour moi c’est fini. Mon dos me dit stop. Mon instinct aussi. Seulement voilà mon 2ème n’a que 7 ans et j’aurais aimé continuer encore un peu.
    C’est comme ça.
    Merci.

    J'aime

  48. Vraiment top et si réaliste ce texte.
    Alors pour moi 15 ans de métier et dernièrement la totale avec des parents. Déjà je devais pratiquer la DME, comment dire le stress à chaque repas quand je voyais l enfant s étouffer mais le pire fut quand la maman un matin me ramène le petit le crâne ouvert « on est en retard, il vient de tomber mais je lui ai mis un beau pansement » « mais Madame, il a besoin de points » « mais je peux pas j ai du boulot, bon je vous le laisse, j appellerais le docteur pour qu il le recouse et je vous le re laisse après » donc maman est venue 1h pour emmener le petit chez le docteur et me l a redeposè une heure après avec ses fils. Mais la j ai arrêté le contrat car c était plus possible car l enfant était dur en plus (normal 50h chez nounou et des parents même quand ils étaient chez eux laissaient l enfant 50h car ils arrivaient pas à le gérer) là j ai eu un sentiment d échec mais j étais à bout. Mais maintenant retrouver un boulot à 48 ans après 15 ans nounou, le monde du travail ne veut plus de moi donc maintenant je suis sélective à l entretien

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s